Le café au Vietnam : Café Weasel

Le Vietnam est un pays méconnu dans la production mondiale de café. Sachez que ce pays d’Asie du sud-est est le deuxième exportateur de grains et produit le café, un des cafés les plus chers au monde.

Histoire du café au Vietnam

Le café a été introduit au Vietnam pendant la colonisation française vers 1860. La France qui était une puissance dominante dans la production de café, avec plus de 50 % produit dans le monde (par le biais des colonies). Caraïbes, Afrique et bientôt l’Indochine. C’est en 1857 que le café a été transporté de Bourboun (Caraïbes) vers la région d’Anaam (Vietnam). La France a su préserver ses besoins en café et sa production gigantesque, jusqu’à la décolonisation. Cependant, vers le milieu du 20ᵉ siècle, le Vietnam a connu la guerre d’Indochine (1954), puis la guerre du Vietnam.

Plaine au Vietnam avec champ de caféier

Enfin libre, indépendant et en paix, ce pays entame une série de réformes économique et agricole. Mais ce n’est que qu’à partir de 1985 que ces amendements économiques par le Parti communiste portent leur fruit (surtout pour le café qui nous intéresse). L’économie de marché étatique socialiste partage maintenant avec les entreprises privées la production de café. C’est alors que la production de café vietnamienne a commencé à croître de façon spectaculaire, triplant presque entre 1995 et 1999, pour devenir le deuxième exportateur mondial.

Drapeau vietnamien avec café et cafetière

La production de café au Vietnam de nos jours

Néanmoins, cette croissance phénoménale n’est pas sans effets secondaires sur la population et les sols du Vietnam. L’association WWF estime que 40 000 kilomètres carrés de forêt ont été abattus depuis 1973, en grande partie pour le café. Les experts en sols de l’ONG affirment qu’une grande partie des terres utilisée pour la culture du café ont rendu la terre incultivable, à cause de l’agriculture intensive.

Forêts ont été abattues depuis 1973

La plupart des plantations de café se trouvent dans le sud, la principale production étant le robusta. Le café arabica est principalement produit dans les régions du nord et en partie à Lam Dong, Daklak. La province de Daklak représente à elle seule environ 45 % de la production nationale de café, avec Lam Dong et Gia Lai contribuant à 40 % supplémentaires. Le pays est actuellement l’un des plus grands producteurs et exportateurs de café robusta.

Boisson typique vietnamienne, café posé sur rail

Le café Chôn ou café Weasel du Vietnam

Un des cafés les plus chers du monde sur le même principe de production que le Kopi Luwak. L’animal nommé “Belette” ou Weasel en anglais. Cette belette mange les fruits du cafetier, puis les agriculteurs (fermiers, je ne sais pas) récupèrent les fèves de cafés dans les excréments de la belette ! Le processus de macération du grain de café dans l’estomac et l’intestin de la belette, par le biais d’enzymes, donne un arôme de vanille et un goût beaucoup moins amer.

Attachez-vous bien, le prix au kilo atteint parfois 750 euros, voire plus. Des chercheurs ont essayé de reproduire les enzymes sans succès. Si cela arrivait, le prix du café chuterait et sera plus accessible aux amateurs de cafés moins riches. Et les civettes seraient ainsi “remercier“, malheureusement ce n’est pas encore d’actualité.

Pauvre civette animale utilisée pour la production de café au Vietnam et Indonésie

Personnellement, je suis contre l’utilisation et l’asservissement des animaux a ses fins là, mais bon, on n’est pas le monde des Bisounours, dommage 😉. Voici une petite vidéo sur une plantation de café Weasel.

Facebook
Twitter
WhatsApp
Autres articles à lire